Nouveau site internet
N'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter (en bas de page), pour recevoir régulièrement les dernières actualités !

D'hier...

L'histoire de Prigonrieux

Les Armoiries de la Commune de PRIGONRIEUX 

Le nom de la Commune, à l'origine Prionriu, signifie "profond ruisseau", ce profond ruisseau est évoqué par un "V" au fond duquel coule le ruisseau (bleu).

L'arrondi des branches du "V", associé à la couleur verte évoque la fertilité du sol de la Commune.

La bande bleue évoque la rivière Dordogne qui limite la Commune.

Les deux fers de moulins, ou anilles rappellent les moulins à nefs établis autrefois au fil de l'eau. Ces fers permettaient de fixer les meules sur leur axe.

L'ancre évoque l'ancien port situé sur la Dordogne.

La bande verte supérieure évoque les coteaux boisés de la Commune.

Une particularité : Les Moulins à Nefs dès la première partie du XIIème siècle

Connus dès la première moitié du XIIème siècle, il en est fait mention dans un acte du cartulaire de Sainte marie de Saintes. Il s'agit de la plus ancienne trace historique des moulins à nefs sur la Dordogne.

Ces moulins étaient amarrés par des chaînes : deux dans la rivière, une à la rive. Ces pieux et chaînes entravaient la navigation suscitant le mécontentement des bateliers.

Les moulins étaient nombreux  sur la rivière, et dangereux pour le meunier qui, lors des crues, la rivière charriant des troncs, branches, endommageaient la coque et la roue. Les gabariers les accrochaient lors d'accidents pouvant causer des dégâts importants à cause des pieux et des chaînes en fer plantés dans la rivière, de plus ils empêchaient le croisement des bateaux.

A partir de 1830, épisode d'un terrible hiver qui avait gelé la rivière, les moulins furent écrasés par les glaces. L'administration préfectorale ne reconduisit plus les permis et petit à petit les moulins à nefs disparurent de la rivière Dordogne.
 


Source ManuSource Manuscrite : Mme Ghislaine LAJONIE. Croquis extrait de " Bergerac et le Bergeracois, SHAP 1992, Mr Louis Mouillac, "Contribution à l'étude des moulins bateaux sur la rivière Dordogne"

Retour en haut de page